Learning Technologies 2018 : la synthèse

Learning technologies, top chrono !

Mercredi 24 janvier, une expédition de 3 collaborateurs de 3X consultants s’est rendu au Learning Technologies 2018, l’événement dédié aux technologies de la formation et de l’apprentissage. Vous prenez les meilleurs acteurs français voire européens des technologies de la formation professionnelle et vous les réunissez porte Champerret à Paris pendant 2 jours.
Ce fut une journée riche en rencontres, découvertes, démos et nous vous livrons ici une synthèse de pitchs, Keynote et ateliers qui ont retenu notre attention. Allez c’est parti !

La vidéo interactive à l’affiche

La vidéo interactive est l’un des GROS sujets du salon. De nombreux acteurs sont venus présenter leur plateforme et leur approche.

Kumullus a notamment retenu notre attention. Leur technologie permet de prendre n’importe quelle vidéo, de la chapitrer avec des contenus additionnels (fiche technique, quizz…).Les éléments d’interactivité permettant de relancer l’attention de l’apprenant.

Côté distribution du contenus, la vidéo peut être déployée sous format SCORM pour être intégrée sur des plateformes LMS tierces voire même s’intégrer avec une iframe (comme un vidéo YouTube) dans une page web.

Côté formateur, la plateforme remonte les datas liées à l’utilisation et à l’acquisition des compétences par les apprenants.

Marketplace de la formation, le marché s’organise !

Les places de marché investissent depuis quelques années le marché de la formation. Skillup, Hyperbolyk ou encore Born to Learn proposent des catalogues de plus en plus fournis.
Sur le salon, nous avons rencontré Plan Formation, qui propose une marketplace centrée sur la transparence des formations pour les apprenants. Les formations sont présentées sous forme de liste sans mention de l’OF (organisme de formation) pour ne pas influencer le stagiaire et les responsables formation dans leur choix. Le catalogue va s’enrichir dans les semaines à venir par des formations blended ou en digital Learning.

TreeLearning va lancer à la mi février CaptainLearning, une nouvelle marketplace de la formation. À suivre…

Il est fort à parier que la plateforme générant de la confiance, notamment par l’évaluation des formations ainsi que par le processus de sélection des organismes, prendra un train d’avance pour s’affirmer en leader.

Adaptive Learning et AI, nous voilà !

Loin de l’effusion actuelle autour de l’intelligence artificielle, quelques exposants ont fait valoir leur travail mêlant neurosciences et intelligence artificielle.

Woonoz, technologie d’adaptive Learning motorisant la formation le Projet Voltaire (également présent sur le salon), revendique une innovation d’ancrage memoriel™ afin de développer la rétention des connaissances post action de formation.

Selon les chiffres de Woonoz, un stagiaire retient en moyenne 6% du contenu de formation 1 semaine après la formation. Ce taux de mémorisation passerait à 93% avec la méthodologie Woonoz. Assez éloquent !

Woonoz s’appuie sur des méthodologies et technologies qui identifient les notions pédagogiques non acquises au début et pendant le parcours et propose à l’apprenant des contenus de formation en fonction de son niveau, de son comportement et de ses habitudes.

Nul doute que l’adaptive learning représente un terrain fertile pour l’avenir de la formation. L’évolution est intimement liée aux progrès des recherches sur les neurosciences permettant de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau.

LMS, LMS, LMS, LMS, LMS

Si vous êtes venus à Learning Technologies pour faire l’état de l’art sur les LMS, vous n’avez pas perdu votre journée.

Cornerstone, Talentsoft, 360 Learning (mention à leur stand cocooning), Rise Up, Netex, Upility (de Callimedia), TreeLearning….. il y en avait de partout !

Les LMS mettent en avant leur outil auteur, facteur de différenciation pour développer la productivité des équipes de formateurs et de learning managers.

Des approches intégrées (360 Learning) aux approches en écosystème applicatif (Netex, un acteur majeur en Espagne qui attaque le marché hexagonal), chacun tente de convertir le chaland à sa solution. Conscient de la complexification des systèmes d’information des clients, la plupart proposent des API ouvertes et plug & play pour se connecter à d’autres plateformes métiers (HR, paie, ERP…).

Sur Mesure, la formation a la côte

Vous avez un cahier des charges ? Nous avons la solution qu’il vous faut  ! Méthodologique, technologique ou créative, les solutions de digitalisation de contenus sur mesure étaient au cœur du salon.

S’il ne fallait en retenir qu’un, nous citerons l’approche de Very Up, bien détaillée lors d’une Keynote : Future is here ! Au cœur de l’innovation technologie et pédagogique.

Le CEO de VeryUp a introduit sa Keynote en détaillant les clés de succès d’une création d’un parcours de formation.

1ère clé :
Comment concevoir un projet de formation efficient et rapide à produire avec plus de 50 parties prenantes de différents métiers ? En les faisant collaborer en mode hackathon en 24h chrono

2ème clé :
Comment s’assurer que le parcours répond aux objectifs de montée en compétences des collaborateurs ? En définissant sur la phase de cadrage projet le référentiel de compétences que doit soutenir le parcours de formation

3ème clé :
Comment engager les apprenants et développer l’adhésion des collaborateurs au parcours de formation ? En mettant du FUN à tous les étages. Il faut surprendre pour servir le fond et l’objectif.

Dans cette optique, l’orateur s’est appuyé sur la fun theory, mouvement qui démontre opérationnellement que le fun peut faire évoluer des comportements, en utilisant l’exemple d’une opération menée par Wolkswagen.

On les aime bien VeryUp chez Intalent (notre organisme de formation acteur de la transformation pédagogique) car nous partageons une vision similaire de la pédagogie. On les aime bien car, comme nous, ils pensent que la technologie n’est qu’un support de la pédagogie et que la créativité est une arme de formation massive. On les aime bien car, comme nous, ils pensent que ce n’est pas le budget qui drive un projet mais ce sont les idées.

Les MOOCs se transforment

Le MOOC est sûrement la modalité pédagogique de la catégorie « digital learning » la plus polémique. Adoubé par certains soulignant la qualité des connaissances, la simplicité d’accès et la profusion de savoirs, critiqué par d’autres pour son manque d’efficience due à un format peu engageant, le MOOC est un format toujours en croissance.

Sur le salon, nous avons pu croiser The MOOC Agency qui développe une belle vision de leur métier. Ils ont notamment lancé depuis un moment Skilero, une plateforme de MOOC de recrutement où ils sélectionnent des candidats avec une formation. Quelle belle initiative d’employabilité !
Ce sont eux qui ont notamment crée la plateforme de MOOC de recrutement de la SNCF pour recruter des conducteurs (trices) de trains (voir la vidéo ci-contre).

La plateforme FUN (France Université Numérique) était également présente. 1ère plateforme francophone hébergeant des MOOC d’universités et de grandes écoles, FUN se lance à l’assaut des entreprises en lançant FUN Corporate. Si le catalogue n’est pas encore très fourni, il devrait rapidement être alimenté dans les mois à venir par de nouveaux contenus.

Les MOOCs, popularisés par les universités, vont continuer à investir le champ de la formation professionnelle en répondant à des objectifs de montée en compétences, de recrutement ou de mobilité interne.

Mobile Learning, c’est dans la poche

Le micro-Learning est le sujet qui monte en flèche dans les entreprises depuis 1 ou 2 ans. À regarder son smartphone 180 fois par jour, on peut bien passer à 181 pour se former en 3 à 5 minutes !

Tous les plus grands acteurs du marché étaient bien sûr présents : Teach On Mars et son smartphone géant sur son stand, Beedeez, Sparted, Inteach avec la présentation en avant première de la nouvelle version de leur application.

Que ce soit en full digital pour acquérir des compétences digitales ou en blended sur des formations métiers, management, transverses…. Le micro learning est une modalité pédagogique qui présente bien des avantages côté service formation comme côté apprenants :

  • Prise en mains aisée par les utilisateurs (technologie affordante)
  • Rapidité de création du contenu et de la mise à jour
  • Implication budgétaire maîtrisée
  • Expérience ludique et rapide

Si vous souhaitez lancer un pilote en mobile Learning, nous avons les personnes idoines pour travailler à vos côtés, faites nous signe.

J’en ai terminé de cette synthèse non exhaustive de notre journée sur le salon Learning Technologies. Il me reste à remercier le staff du salon pour l’accueil et l’organisation. À l’année prochaine et d’ici là, créez, innovez, testez pour enrichir la pédagogie et développez les compétences.

On parle de votre projet ?

Si vous souhaitez faire évoluer vos formations avec des solutions :

– simples et pratiques

– rapides à mettre en oeuvre

– accompagnant la transformation digitale

– a budget modéré

– singulières et innovantes

– créant de l’engagement et de l’enthousiasme

Nous avons sûrement tas de choses à nous dire….

J’AI UN PROJET
2018-01-26T09:00:52+00:00 By |news|0 Comments