Intégrer la sécurité dans la pratique du métier ?

la securite au coeur de la pratique du metier.

les deux approches de la securite sur le terrain

#1 La première approche, très formelle, consiste à prévoir, et donc à éviter, toutes les défaillances possibles par des procédures et consignes de sécurité au travail, le tout porté par un management assurant le respect des règles et la conformité des écrits. Cette approche, perd son efficience dès qu’une situation non prévue survient.

#2 La seconde, plus organique, repose sur l’expérience et l’expertise humaine et favorise le partage de connaissances utiles à la sécurité. La transmission du savoir repose donc uniquement sur l’humain est peut-être mise à mal avec le temps.

Naturellement, ces deux approches s’opposent. Pourtant, les organisations présentant les meilleurs résultats en sécurité sont celles qui ont trouvé l’équilibre, pourtant paradoxal, entre ces deux visions de la sécurité.



EBOOK SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Découvrez notre méthode pour développer la sécurité dans votre entreprise. Vous recevrez également la documentation pour y parvenir : fiche causerie, fiche évaluation des risques, etc.

L’organisation apprenante

Cette organisation basée à la fois sur l’expérience du métier et le formalisme est plus connu sous le nom d’organisation apprenante.
« Des organisations capables d’apprendre de leurs expériences et de modifier leurs process en fonction de cet apprentissage, de ce « retour d’expérience » qui ont parfaitement compris la convergence paradoxale entre deux approches de la sécurité au travail.

Ces organisations sont fondées sur les principes de règles qui sont le résultat d’apprentissages et d’expériences collectives.

Elles visent l’amélioration continue et le développement des capacités d’adaptation individuelles et collectives aux aléas.

Cependant, cet équilibre du travail en sécurité est fragile, car il repose principalement sur des contradictions. On ne veut pas que les situations dangereuses se présentent, mais pour autant, on souhaite être capable de réagir instantanément si elles surviennent…

Cette sécurité, en équilibre, basée sur le concept même de résilience, repose donc sur un dialogue, c’est-à-dire une communication horizontale entre tous ses membres.

C’est dans cette optique, que le management et la communication sur la sécurité au travail est essentiel.

management et communication

Le management possède 3 fonctions clés :

Organiser et planifier la prévention de la sécurité au travail

Animer
 la sécurité

Développer les compétences individuelles et collectives

La communication inonde le tout, dans la relation travail et management avec 4 finalités :

Faire connaître

Faire comprendre

Faire adhérer

Faire agir

La mise en place de cette communication, à la base de l’organisation apprenante, doit donc être initiée et cultivée par le management. Sur le terrain, cette approche de la santé et sécurité au travail consiste à :

 

  • Privilégier la résolution de problèmes en groupe à l’aide, par exemple, de causerie sécurité.
  • Accepter que la sécurité nécessite de l’expérimentation : tester des nouveaux équipements de protection, de nouvelles méthodes, se tenir informé des évolutions de la technologie en matière de santé et sécurité au travail…
  • Tirer les leçons des expériences.
  • Apprendre avec les/des autres : clients, partenaires, fournisseurs, etc.
  • Partager et mettre à disposition les connaissances de manière horizontale, sans rétention.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la culture sécurité, je vous invite à lire mon prochain article sur les 5 bonnes pratiques pour développer la sécurité dans votre entreprise.

Clément Rigour

Clément Rigour

Consultant QHSE

« Passionné par le QHSE et le cinéma, j’aime découvrir et apprendre. Tout ce que nous pensons déjà connaître nous empêche souvent d’apprendre. »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *