Réforme formation professionnelle 2019

Réforme de la formation professionnelle 2019

[Mis à jour le 8/03/2019] Dès 2017, l’idée de la réforme de la formation professionnelle sonne comme une transformation profonde des mots mêmes de Muriel Pénicaud, ministre du travail en charge de la réforme. Ce dossier vise à définir les enjeux et questions que soulèvent les principaux éléments connus au lendemain du vote définitif à l’Assemblée Nationale, le 1er août 2018.

La promulgation de la loi « pour la Liberté de choisir son Avenir Professionnel » (comprenant également la réforme de l’apprentissage et celle de l’assurance chômage) est attendue pour la rentrée de septembre. Elle sera suivie d’un certain nombre de décrets qui viendront préciser les points encore flous à ce jour.

 

#Réforme formation professionnelle 2019  : ce qui change pour les salariés

Le gouvernement fait de la réforme de la formation professionnelle son cheval de bataille. Responsabiliser le salarié et lui donner les moyens de poursuivre la voie qu’il a choisi en créditant son compte personnel de formation  de 500€/an (pour les salariés à temps plein ou temps partiel sur une année calendaire). Cette somme, pouvant bénéficier de différents abondements (entreprise, région, branche…), permettra au salarié de librement se former tout au long de sa carrière. Par l’intermédiaire d’une application, il aura accès à un riche catalogue de formations et pourra choisir et payer directement sa formation depuis son smartphone, sans validation ni complexité administrative alourdissant le process jusqu’alors.

– Le résumé

Monétisation : 15€/h puis
500 euros/an

Une application mobile CPF

Liberté dans le choix des formations certifiantes

Simplification administrative

– Les enjeux

Responsabiliser le salarié dans son évolution professionnelle

Donner au salarié une totale liberté dans le choix de ses orientations professionnelles

Attribuer des moyens au salarié afin qu’il puisse réaliser ses choix de développement de compétences

Rompre le déterminisme social

– Les questions

Dans quelle mesure le CPF pourra t-il être abondé par l’employeur ? Qui collectera l’abondement ?

Dans le cas d’un CPF avec accord de l’employeur le co-investissement se définit par :

  • Une mobilisation par le salarié de son compteur CPF monétisé.
  • La possibilité offerte par l’employeur de réaliser cette formation sur temps de travail.
  • Si l’enveloppe CPF du salarié ne suffit pas à couvrir le coût de la formation, l’employeur pourra également décider d’en abonder le coût. Dans ce cas, c’est l’entreprise qui réglera l’organisme de formation, avant de demander à la Caisse des Dépôt le remboursement de la différence. 

L’enjeu de ce CPF, dit « co-construit », est de bâtir les projets formations autour d’un intérêt commun entreprise-salarié : l’adaptation aux emplois d’avenir et la sécurisation des parcours professionnels.


En 2019, les OPCA continuent-ils à abonder le CPF ?
En attendant que la Caisse des Dépôts soit opérationnelle, et que soit mise en service l’application CPF (prévue pour l’automne 2019), les OPCA, nouvellement OPCO, sont chargés d’assurer la gestion du CPF.
Durant ces quelques mois, ils continuent d’assurer un service en continuité des années passées, et proposent des abondements CPF non négligeables.

Les formations uniquement certifiantes et diplômantes ne risquent-elles pas de réduire le choix des formations à disposition des salariés ?

En 2019, les actions éligibles au CPF restent des formations diplômantes et certifiantes inscrites par la CNCP et France Compétences.

Toutefois, la loi « Avenir Pro » amène trois principales améliorations :

  • La suppression des listes d’éligibilité publiées notamment par les branches et les régions
  • La définition rénovée de l’action de formation, qui va introduire plus de formations innovantes : formation digitale (MOOC…), Actions de Formation en Situation de Travail (AFEST), …
  • Une réorganisation des certifications en blocs de compétences, qui seront chacun considérés comme certifiants et donc éligibles au CPF.

En tant que salarié avec un projet de formation CPF, dois-je m’adresser à mon service formation ou au CEP ?

Tout salarié ou demandeur d’emploi bénéficie d’un accès gratuit au Conseil en Evolution Professionnelle. Toutefois, votre service formation sera mieux placé pour vous accompagner si vous envisagez un CPF co-construit avec votre entreprise.

 



EBOOK CPF

Découvrez comment, en 2019, le CPF rénové va devenir l’outil incontournable de votre plan de formation.

#Réforme formation professionnelle 2019 : ce qui change pour les eti & Grands Groupes

Les ETI (Entreprises de taille intermédiaire) et les grandes entreprises sont très attentives aux débats autour de la réforme de la formation professionnelle. Les changements apportés aux détails de la cotisation ne devraient pas en impacter le montant global.
La cotisation formation professionnelle sera collectée par l’URSSAF, les OPCA se voient donc dépossédés de cette mission de collecte (à partir du printemps 2019 selon nos informations).

L’autre grande nouveauté est l’évolution du plan de formation en plan d’adaptation et de développement des compétences :

  • Simplification : il ne sera plus nécessaire de distinguer les actions d’adaptation au poste de travail des actions de développement des compétences ou encore des périodes de professionnalisation.
  • Le rôle du responsable formation est renforcé avec des objectifs de développement des compétences et d’accompagnement des salariés sur leur projet professionnel

Mais l’impact le plus important pour les grandes entreprises reste la fin du financement de la formation par les OPCA (en particulier, le financement Période de Professionnalisation tel qu’il existe aujourd’hui, et dont profitaient les grandes entreprises). Les entreprises vont-elles devoir supporter la totale charge des montants investis en formation ?

 – Le résumé

Cotisation formation inchangée (1% pour les +11 salariés)

 

URSSAF comme opérateur unique de collecte

Plan d’adaptation et de développement des compétences

Fin des financements OPCA

– Les enjeux

Conclure des accords collectifs pour abonder les CPF des salariés sur les formations stratégiques liées à des emplois d’avenir

Positionner la formation continue comme un levier de compétitivité dans les entreprises

Concevoir un plan de formation orienté sur le développement et le maintien de l’employabilité de ses salariés

– Les questions

Quelles seront les conditions de négociation des abondements CPF par les entreprises ?
En premier lieu, il s’agira de déterminer les parcours éligibles au CPF et relevant d’axes de formation prioritaires. En complément, une politique d’abondement systématique pourra être proposée sur les stages stratégiques. L’argumentation reposera sur la valeur ajoutée du co-investissement pour ces actions directement liées à l’évolution des métiers, non seulement de l’entreprise, mais également d’une manière plus globale. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur l’utilisation du CPF en  co-construction par un service de formation

Comment fonctionnera le système d’abondement CPF par l’entreprise ?
Dans le cas d’un CPF co-construit avec abondement, l’entreprise s’acquittera du coût total de la formation, puis effectuera auprès de la Caisse des Dépôts (banque du CPF) une demande de remboursement correspondant à la part non abondée (dans la limite du compteur CPF du salarié concerné). Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur ce sujet, nous vous conseillons notre article sur l’abondement CPF par l’entreprise.

Que devient la Période de Professionnalisation ?
La Période  de Pro est supprimée, et remplacée par  un nouveau dispositif appelé Pro-A, ou « promotion et reconversion par l’alternance ». Géré et financé par les nouveaux OPCO sur les fonds alternance, ce dispositif s’apparente à un contrat de professionnalisation. Accessible à des salariés en CDI possédant un niveau inférieur à une licence, il leur permet d’acquérir un niveau de diplôme équivalent ou supérieur.

Doit-on verser la cotisation formation à l’URSSAF en 2019 ?
La collecte des contributions formation et alternance par l’URSSAF ne sera totalement opérationnelle qu’en 2021. Dans l’attente, les versements sont à effectuer à l’OPCO, qui transmet les fonds à France Compétences :

  • Février 2019 : versement habituel des 1,68 % (contribution formation + apprentissage) à l’OPCA, au titre de la masse salariale 2018
  • Automne 2019 : versement des 1% de la contribution formation à l’OPCO, au titre de la masse salariale 2019 prévisionnelle
  • 2020 : prévoir un versement du 1,68% en deux temps, dont une possible régul au titre de la  masse salariale 2019 réelle

 

#Réforme formation professionnelle 2019 : ce qui change pour les TPE-PME

Les TPE-PME et startups de moins de 50 salariés devraient être les grands bénéficiaires de cette réforme de la formation professionnelleLe gouvernement souhaite résorber les écarts de formation entre grandes et petites entreprises et mettre en place un système de solidarité par une mutualisation financière plus efficace. En effet, 35% des salariés des TPE sont formés contre 62% des salariés d’ETI ou grandes entreprises. La cotisation formation professionnelle des entreprises de -11 salariés sera de 0,55%, soit un effort proportionnel moindre que les autres entreprises. Contrairement aux grandes entreprises, les TPE-PME bénéficieront d’aides pour financer leur plan de formation afin de stimuler le développement des compétences.

 

– Le résumé

Cotisation de 0,55% pour les entreprises de moins de 11 salariés

Maintien de plusieurs aides au financement des formations

Bénéficiaires de la mutualisation financière des fonds de formation

– Les enjeux

Mettre en place une culture de la formation dans les TPE-PME et startups

Former les salariés pour répondre aux exigences des transformations du marché du travail

Maintenir l’employabilité en développant les compétences de tous les salariés, en particulier les moins qualifiés

– Les questions

Comment les entreprises ou branches vont-elles pouvoir négocier les abondements CPF de leurs salariés ?

Collecte et contribution de la réforme formation professionnelle 2019

Ci-dessous le détail des différentes enveloppes de collecte de financement de la formation se lon la taille de l’entreprise.

Entreprise de - de 10 salariésEntreprise de 10 à moins de 50 salariésEntreprise de 50 à moins de 300 salariésEntreprise de 300 salariés et plus
Congé individuel de formation (CIF)/0,15%0,20%0,20%
Sécurisation des parcours professionnels (FPSPP)/0,15%0,20%0,20%
Professionalisation0,15%0,30%0,30%0,40%
Plan de formation0,40%0,20%0,10%/
Compte personnel de formation (CPF)/0,20%0,20%0,20%
ContributionContribution unique de 0,55%Contribution unique de 1%Contribution unique de 1%Contribution unique de 1%

Les 12 mesures de la réforme professionnelle en infographie

Si, comme nous, vous vous interrogez sur les implications de la réforme de la formation professionnelle, ou si vous souhaitez échanger avec nous sur les enjeux, faites nous signe ! Vous pouvez également consulter nos articles : abondement CPF par l’entreprise, comment ça marche et celui sur l’utilisation du CPF en co-construction.

Magali Valet

Magali Valet

Financement de la formation professionnelle

« Férue d’organisation et de planification, le rire est ma thérapie. Réfléchie, on pourrait me croire dans la lune, pourtant il n’en est rien… la plupart du temps ! Anticipation et prise de recul sont la base de ma méthode de travail, avec un objectif capital : l’optimisation. »

Cyril Hijar

Cyril Hijar

Directeur Marketing

« Curieux, touche à tout, j’aspire à apprendre et comprendre en me mettant « dans les baskets des clients » . Digital, marketing et formation sont les ingrédients de mon menu quotidien auquel je rajoute souvent un bon morceau de fromage. Le partage crée la richesse. »

10 Commentaires

  1. Henry

    La reforme de la formation professionnelle est un grand débat, merci pour cet article 🙂

    Réponse
    • vincent godard

      Merci pour cet article,

      Intéressant et accessible, le rapport Bagorski et Marx, notamment pour la partie qui survole les conséquences de cette réforme pour les salariés des 20 OPCA concernés .

      Réponse
  2. Christelle

    Merci Cyril pour cet article sur la reforme de la formation professionnelle !

    Réponse
  3. Julien

    La formation professionnelle est un éternel débat, vive la reforme formation professionnelle !

    Réponse
  4. Robert

    La réforme de la formation professionnel est un sujet captivant !

    Réponse
  5. Marie

    Les enjeux de la reforme de la formation professionnelle sont cruciaux, merci pour cet article !

    Réponse
  6. Jean

    Merci pour cette infographie de la reforme formation professionnelle !

    Réponse
  7. Emmanuel

    Bonjour,
    Merci pour cet article qui résume clairement les différentes nouveautés.
    Votre article aborde la question de la fin du financement de la formation par les OPCA et pose la question du financement par les entreprises de la totalité de la charge des montants investis en formation mais n’y répond pas, qu’en est-il ?
    Merci
    Emmanuel

    Réponse
  8. JULIE

    Votre article a tout résumé,merci pour le partage.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos

Comprendre l’humain, accompagner son évolution et développer son potentiel sont au cœur de nos missions. Nous partageons ici les expertises croisées de nos collaborateurs répondant aux questions de notre écosystème dans un style simple, direct et résolument positif. Toujours à l’écoute, nous vous attendons pour échanger, proposer des sujets avec une seule règle : Parlons Humain

L’Ebook gratuit du moment

Découvrez comment en 2019, le CPF rénové va devenir l’outil incontournable de votre plan de formation.

L’essentiel des RH

Suivez-nous